Services d'Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS)

Sommaire

Les Services d'Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) sont des services qui accompagnent les adultes handicapés pour une inclusion et une vie en milieu ordinaire. Cette aide au maintien à domicile est une véritable alternative à l'obligation d'admission en institution. Le point.

Naissance des SAVS

Les SAVS ont vu le jour dans les années 1970 afin de permettre aux personnes adultes handicapées de vivre dans le milieu ordinaire. Ils sont un prolongement des services de suite des anciens CAT (Centre d'aide par le Travail) aujourd'hui rebaptisés ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) et des IMPRO (Instituts Médico-professionnels), aujourd'hui regroupés avec les IMP (Institut Médico-Pédagogique) sous le terme d'IME (Institut Médico éducatif).

Ils ont été initiés par des professionnels désirant penser autrement l'accompagnement des personnes handicapées. Depuis le décret n° 2005-223 du 11 mars 2005, ils bénéficient d'un cadre législatif.

Leur développement correspond à la nécessité de répondre aux besoins croissants des personnes handicapées à une vie plus indépendante, à une vie au sein de  leur domicile (ou à en acquérir un pour certains) malgré leur handicap.

Comment fonctionnent les SAVS ?

Tout d'abord, la création d'un SAVS est soumis à l'autorisation du Président du Conseil Général. Il est autonome ou rattaché à un établissement et doit disposer de locaux identifiés permettant d'assurer son fonctionnement, d'organiser des prestations (activités sociales, activités de formation...) et la coordination des différents personnels. Ces locaux peuvent être organisés sous forme de différentes antennes.

L'ensemble des prestations est réalisé en milieu ordinaire ou protégé, à domicile ou sur les lieux où s'exercent les activités sociales, scolaires ou professionnelles de la personne handicapée.

Les SAVS prennent en charge et accompagnent des personnes adultes handicapées de façon permanente, temporaire ou selon un mode séquentiel, sur décision de la commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées.

Financement des SAVS

Les SAVS sont à la charge du département et sont donc financés par le Conseil Général dans le cadre d'un prix de journée et pour cela soumis à la procédure d'autorisation et d'évaluation qui s'applique à l'ensemble des établissements et services médico-sociaux. Il s'agit d'une évaluation interne puis externe des activités et de la qualité des prestations délivrées par le SAVS.

Le financement couvre essentiellement les frais de coordination, les frais administratifs et les salaires des intervenants professionnels.

SAVS : quelles missions ?

Les SAVS ont pour missions d'accompagner, orienter, guider des personnes adultes handicapées dans une démarche d'autonomisation :

  • Dans un premier temps, une évaluation des besoins et des capacités de l'usager est effectuée de manière à identifier l'aide à mettre en œuvre et à élaborer un projet personnalisé d'accompagnement. Ce dernier tient compte du projet de vie de la personne qu'il tendra à réaliser.
  • Ce projet peut varier selon les besoins des personnes : il peut être d'aider la personne à trouver un équilibre dans son environnement quotidien en l'aidant partiellement ou totalement dans les tâches de la vie courante (ménage, aide à la préparation des repas, aide aux repas, aide dans la gestion du linge, aide à la toilette...), de l'accompagner dans l'accès à l'ensemble des services offerts par la collectivité (démarches administratives, loisirs, santé, logement).
  • Le SAVS a également un rôle de soutien dans les relations de l'usager avec sa famille et son environnement social. Il contribue également à accompagner la personne dans son insertion scolaire, universitaire ou professionnelle. Il propose aussi un suivi éducatif et psychologique.
  • Le SAVS a pour dernière mission de coordonner les actions des différents intervenants.

SAVS : intervenants et public accueilli

Toutes les prestations ou missions proposées sont mises en œuvre par une équipe pluridisciplinaire composée par :

Pour bénéficier des prestations proposées par les SAVS, il faut tout d'abord bénéficier d'une décision d'orientation prononcée par la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées) de la maison départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Selon cette décision, l'accompagnement peut être permanent, temporaire ou se réaliser sur un mode séquentiel. Pour cela, la personne doit être reconnue handicapée, c'est-à-dire avoir une incapacité permanente supérieure ou égale à 80 % ou être, compte tenu de son handicap, dans l'impossibilité de se procurer un emploi.

Ces pros peuvent vous aider