Famille d'accueil pour personnes âgées

Sommaire

La population âgée a fortement augmenté ces dernières années : on compte aujourd'hui 1,4 million de personnes de plus de 85 ans, qui seront 5 millions en 2060. Compte tenu de l'évolution de la société française, l'hébergement de cette population devient problématique. La famille d'accueil pour personnes âgées représente une solution intermédiaire entre le maintien à domicile et l'institutionnalisation. Qu'est-ce qu'un accueil familial ? Quels sont ses avantages et ses limites ? On vous dit tout ici.

Une famille d'accueil pour personnes âgées, qu'est-ce que c'est ?

Un hébergement encadré par un agrément 

L'accueil familial, soutenu par la loi du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement, est une forme d'hébergement temporaire ou au long cours qui tend à se développer aujourd'hui. Il est proposé par des accueillants familiaux agréés par le Conseil départemental pour une durée de 5 ans.

L'agrément précise le nombre de personnes pouvant être hébergées (3 maximum) en fonction du profil et de la configuration du logement, lequel doit répondre à un certains nombres de normes (des portes suffisamment larges pour laisser passer un fauteuil roulant, par exemple).

La personne âgée doit pouvoir disposer d'une chambre indépendante d'au moins 9 m² (16 m² lors de l'accueil d'un couple) et de commodités privées. Moyennant finances, la famille d'accueil assure le gîte, le couvert, la blanchisserie, la journée comme la nuit. L'accueillant doit aussi s'adapter aux besoins de la personne et l'accompagner dans un projet personnalisé.

Un hébergement participatif 

La personne âgée participe à la vie familiale et partage les repas de la famille. Elle a accès aux pièces communes (salon, salle à manger, cuisine, salle de bains) qui ne doivent pas présenter de danger pour elle. La personne âgée peut être accompagnée à l'extérieur, pour des rendez-vous ou simplement pour des sorties qui lui permettent de garder des activités et un lien social.

L'accueil familial passe par l'établissement d'un contrat entre la personne âgée et l'accueillant : il fixe les conditions de cet accueil en spécifiant les conditions humaines, matérielles et financières. Le prix est librement négocié mais doit tenir compte d'un tarif réglementaire minimal.

Lire l'article Ooreka

Les avantages de l'accueil familial

Une présence aidante et stimulante

L'accueil familial est une solution intermédiaire pour des personnes qui ne peuvent plus vivre seules mais qui ne sont pas encore trop dépendantes. 

Les accueillants peuvent les aider dans les actes de la vie quotidienne (lever, coucher, toilette). Cette présence aidante et stimulante leur permet de vivre dans un cadre familial, plus proche de leurs habitudes et de leurs repères, et de bénéficier d'un accompagnement personnalisé (l'accueillant connaît bien les habitudes et les désirs de la personne, ce qui constitue un avantage indéniable dans son accompagnement).

Voir le projet Ooreka

Rompre l'isolement et créer des liens intergénérationnels 

L'accueil familial permet aux personnes âgées de rompre l'isolement : l'animation de la vie qui règne généralement au sein d'une famille favorise le maintien de l'autonomie.

L'accueil familial permet de rétablir, autant pour la personne accueillie que pour la famille, des liens intergénérationnels.

Une formule souple et adaptable

L'accueil familial est une formule souple qui s'adapte aux situations. Il n'est pas uniquement permanent et à temps complet.

L'accueil familial temporaire peut servir de lieu de convalescence entre une hospitalisation et le retour au domicile, dans l'attente d'un rétablissement complet. Il peut aussi avoir lieu pendant l'absence des proches (hospitalisation, vacances).

Les aides financières de l'accueil familial

La personne âgée peut bénéficier de différentes aides financières :

Les limites de l'accueil familial

Les difficultés rencontrées par l'accueillant

L'accueillant doit pouvoir se faire remplacer pendant la prise de ses congés.

Compte tenu de la promiscuité, l'accueillant et la personne âgée devront fournir des efforts afin de créer des relations amicales voire affectives. Or, il n'est pas toujours facile de bien s'entendre avec quelqu'un. De plus, la relation peut éventuellement se compliquer le jour où la personne accueillie devient plus dépendante.

Les difficultés rencontrées par la personne âgée

La personne âgée peut avoir le sentiment de ne pas être totalement libre car elle peut faire l'objet de contrôles de la part du Conseil départemental et compte tenu de la responsabilité de la famille d'accueil à son encontre, elle vit également sous leur regard.

Un accueil familial spécifique : l'accueil familial thérapeutique

Il s'agit de l'accueil de personnes souffrant de troubles mentaux, âgées ou pas. Dans ce cas, la famille est agréée par un établissement psychiatrique.

L'accueil correspond alors à une modalité spécifique d'hospitalisation, c'est-à-dire que l'accueil familial vise à favoriser la restauration de capacités relationnelles et d'autonomie.

Devenir famille d'accueil

L'obtention de l'agrément est liée à l'obligation de suivre une formation initiale d'une durée allant d'une semaine à 10 jours qui porte sur différents points :

  • le rôle et le positionnement de l'accueillant ;
  • les connaissances des besoins de la personne âgée et handicapée ;
  • les problèmes liés au vieillissement et au handicap ;
  • les limites des actes de l'accueillant.

L'agrément oblige également l'accueillant à suivre une formation initiale (de 54 heures minimum), une initiation aux gestes de secourisme, et à s'inscrire dans un processus de formation continue (de 12 heures minimum par période d'agrément) qui s'effectuera via des thématiques telles que les gestes et postures, les addictions, la vie affective et sexuelle de la personne âgée. Un décret n° 2017-552 du 14 avril 2017 précise les objectifs, le contenu, la durée et les modalités de mise en œuvre de cette formation financée par le département.